• Carte Géographique (6) - Araschnia levana

     

    La Carte géographique (Araschnia levana) est un papillon diurne de la famille des Nymphalidae,
    de la sous-famille des Nymphalinae et du genre Araschnia.

    Son nom provient du motif de réseau de traits blancs qui orne le revers de l'aile
    et évoque un réseau routier sur une carte.

    Noms vernaculaires :
    La Carte géographique se nomme Landkärtchen ou Landkärtchenfalter en allemand,
    Map en anglais et Rusałka kratkowiec en polonais.

    Description :
    Cette espèce présente plusieurs générations successives chaque année avec un fort dimorphisme saisonnier.

    Les individus nés au printemps, la forme dite levana, sont clairs, le dessus des ailes est orangé
    fortement dessiné de blanc et de noir (couleurs également présentes sur la chenille).

    Ceux de la génération estivale, la forme dite prorsa, sont noirs avec une bande blanche et une étroite ligne sub-marginale rouge foncé, le dessous étant violacé parcouru d'un réseau de traits blancs
    évoquant les routes sur une carte géographique.

    La forme dite « porima Linné », noire à bandes fauves, est rare.

    Envergure : 3 à 4 cm

    Oeufs :
    La ponte comporte un alignement de 6 à 20 œufs, 10 en moyenne, collés au revers de feuilles d'ortie, la plante hôte.

    Chenilles :
    Les chenilles grégaires sont visibles en mai-juin et août-septembre pour la seconde génération
    qui hiverne en chrysalide.

    Période de vol et Hivernation :
    Les périodes de vol vont de fin mars à mai, puis mi-juin à septembre, en deux générations successives (moins nombreux à la première génération). Au nord de la Méditerranée (dans le sud-ouest de la France), une troisième émergence se produit en septembre (ou dans le nord les années très chaudes).

    Plante hôte :
    La plante-hôte est la grande ortie Urtica dioica.

    Comportement territorial :
    Des poursuites et éloignements de congénères sont observés chez le mâle,
    devant les lisières et au-dessus des buissons
    .

    Répartition :
    Araschnia levana est présent en Eurasie, jusqu'à 1 600 m d'altitude.

    En France métropolitaine, sa présence est sûre dans tous les départements
    sauf la Corse, le Var, les Alpes-de-Haute-Provence et les Bouches-du-Rhône.

    Habitat :
    Son habitat, ce sont les lisières, notamment les lisières de clairières de bois clair, les bosquets et les haies s'épaississant en bosquets ou connectées à une zone boisée, les mégaphorbiaies,
    jusqu'à une altitude maximum de 1 500 m.

    Protection :
    Pas de statut de protection particulier.


    Vous pouvez voir ici la forme estivale de ce papillon.
    Pour voir sa forme printanière, rendez-vous sur la Galerie Photo : Carte Géographique


    Photo réalisée dans la Vallée Verte, le Mardi 19 Août 2014


    58 commentaires
  •  
     Papillons (1)
    Piéride du Navet (Pieris napi) posé sur une fleur de Séneçon Jacobée (Jacobaea vulgaris)

     

     Papillons (1)
    Myrtil (Maniola jurtina) posé sur une fleur de Centaurée

     

     Papillons (1)
    Tircis (Pararge aegeria) en contrejour et légère transparence


    Un clic sur les photos pour les voir en grand format

     

    Entre 2 articles de concerts ou de fête médiévale, un petit retour à la nature !

    Une fois n'est pas coutume, je vous présente 3 variétés de papillons d'un coup.

    Je préfère habituellement consacrer un article entier à une espèce.

    Mais pour cette fois, une petite entorse à la règle... :-)

    Ce sont des photos que j'ai faites hier après-midi, près de chez moi.

    Le prochain article sera consacré à la Fête Médiévale de Commequiers et au retour de la Sorcière !!!



    Photos réalisées dans la Vallée Verte, le Dimanche 17 Août 2014


    60 commentaires

  •  

    Lien vers la Galerie Photo qui lui est consacrée : Mélitée du Plantain
     

    La Mélitée du Plantain ou Déesse à Ceinturons ou Damier du Plantain (Melitaea cinxia) est un lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Nymphalinae et au genre Melitaea.

    Noms Vernaculaires :
    La Mélitée du Plantain ou Déesse à Ceinturons ou Damier du Plantain se nomme en anglais Glanville Fritillary,
    en allemand Wegerich-Scheckenfalter, et en espagnol Doncella punteada.

    Description :
    La Mélitée du Plantain est un papillon au dessus jaune orangé, bordé, nervuré et ornementé de marron avec aux postérieures une ligne postmarginale de points marron centrant des taches jaune orangé.

    Le revers est à bandes jaune orangé et blanc crème festonnées délimitées par de fines lignes marron.

    Chenille :
    La chenille, de couleur noire, est épineuse et sa tête est de couleur rouge foncé.

    Période de vol & Hivernation :
    La Mélitée du Plantain hiverne à l'état de jeune chenille dans une toile de soie.

    Elle vole en une génération entre fin avril et fin juin, ou en deux générations, en mai - juin, puis août - septembre.

    Répartition :
    La Mélitée du Plantain est présente en Afrique du Nord, dans presque toute l'Europe,
    le moyen-orient, le sud de la Sibérie et la Mongolie.

    En Afrique du Nord elle est présente sous forme de deux isolats, un au Maroc et un frontalier entre le Maroc et l'Algérie. En Europe elle réside depuis le nord de l'Espagne, dans presque toute l'Europe : elle est absente de la partie la plus au nord, Angleterre (sauf l'Île de Wight), Irlande, nord de la Scandinavie.

    En France elle est présente dans tous les départements sauf en Corse.

    Habitat :
    C'est un papillon des prairies fleuries jusqu’à plus de 2 500 m.

    Protection :
    Cette espèce, comme presque tous les papillons est en régression en Europe, probablement en raison de l'utilisation généralisée d'insecticides qui contaminent l'eau, l'air et les sols, mais aussi et notamment en raison de la fragmentation écologique de ses milieux.


    Message important :
    L'informatique est un outil merveilleux. C'est aussi la source de bien des maux !
    J'entends beaucoup d'entre vous parler de leurs problèmes de bras et d'épaules dus à cette utilisation.
    C'est aussi mon cas hélas. Je vous en avais déjà parlé.
    J'ai eu une tendinite de l'épaule droite qui a évolué en capsulite rétractile (limitation des mouvements).
    Je n'ai plus de douleurs depuis longtemps et la capsulite se résorbe doucement grâce à des séances de kiné.
    Mais je n'ai plus la même précision pour me servir du clavier et de la souris.
    J'ai donc appris à me servir de la main gauche pour ces opérations.
    Le problème c'est que je commence à sentir une gêne, et par moments de petites douleurs, dans l'épaule gauche.
    Il est vrai que je passe beaucoup de temps sur mon ordinateur, toute l'année.
    Quelques exemples :
    -) Pour faire la retouche des photos que j'ai prises au Festival des Vieilles Charrues, il m'a fallu environ 50 heures.
    -) Quand je visite l'ensemble de mes amis blogueurs en laissant des commentaires, c'est 3 à 4 heures dans la journée.
    Des décisions s'imposent si je veux conserver mon épaule gauche en bon état. Je dois restreindre le temps passé.
    Je pourrais arrêter totalement mes publications, ce qui serait vraiment difficile pour moi.
    Mais ce n'est pas tant le fait de publier qui est gênant, ça me prend entre 10 et 30 minutes par article.
    C'est surtout de passer plusieurs heures sur mon clavier.
    Je vais continuer à publier et à vous visiter, mais en laissant beaucoup moins de commentaires, j'en suis désolé.
    Il est bien évident que je ne vous demande pas de me laisser des commentaires comme avant.
    Je saurai par le nombre de visiteurs que du monde est passé.
    Et vous pouvez me faire un petit coucou de temps en temps, comme je le ferai sur vos blogs.


    Photo prise dans la Vallée Verte, le Mercredi 30 Juillet 2014



    82 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique