• Le Renard à oreilles de chauve-souris (Otocyon megalotis)
    aussi appelé Chien oreillard ou Otocyon est un mammifère carnivore
    de la famille des canidés, qui colonise l'Afrique australe.

    Des populations ont été observées en Éthiopie et au sud du Soudan jusqu'en Tanzanie
    ainsi que du sud de l'Angola et du Zimbabwe jusqu'en Afrique du Sud.

    L'Otocyon vit dans les savanes et les prairies plutôt arides.

    L'Otocyon mesure environ 60 cm de long, sans la queue.
    Sa hauteur au garrot atteint 30 cm.

    Son pelage est de couleur fauve clair, taché de noir sur les oreilles,
    le museau, les membres (relativement courts) et le bout de la queue.

    À part ses longues oreilles (114 à 135 mm), l'Otocyon se distingue
    par une caractéristique unique en son genre :
    sa denture compte davantage de dents que celle de tous les autres
    mammifères placentaires à denture hétérodonte ; il a entre 46 et 50 dents.

    Il appartient au genre Otocyon (dont il est le seul représentant)
    et non pas au genre Vulpes comme la plupart des espèces regroupées sous l'appellation « renard » (la parenté des genres Otocyon et Vulpes est sujet à controverse).

    Le régime alimentaire de l'Otocyon consiste pour l'essentiel en insectes
    et autres arthropodes, mais occasionnellement il ne dédaigne pas petits rongeurs,
    lézards, œufs et poussins d'oiseaux, ainsi que matières végétales.

    L'Otocyon ne fait apparemment pas l'objet d'une exploitation commerciale.
    Mais au Botswana, les indigènes le chassent pour sa fourrure.

    La longévité moyenne en captivité est de 6 ans, mais un spécimen a déjà atteint 14 ans.

     

    Otocyon (1) - Otocyon megalotis

     

    Otocyon (1) - Otocyon megalotis

     

    Otocyon (1) - Otocyon megalotis

     

    Otocyon (1) - Otocyon megalotis

    Photos réalisées au Zoo des Sables d'Olonne (85), le Mercredi 15 Mars 2017
    avec le Bridge Sony RX 10 III


    Album :  Otocyon


    14 commentaires

  • Le loup à Crinière (Chrysocyon brachyurus) est une espèce d'omnivores
    de la famille des canidés, originaire de l'Amérique du Sud.

    Il est le seul représentant de son genre : Chrysocyon.

    Bien que ressemblant à un loup ou à un grand renard,
    le Loup à Crinière est génétiquement distinct de tous les autres canidés.

    Le Loup à Crinière doit surtout son nom à la présence d'une longue
    et abondante toison noire sur son encolure et sur ses épaules.
    Par ailleurs, son allure et son aspect de loup, bien qu'il puisse d'ailleurs aussi
    ressembler à un renard à longues pattes, conforte cette appellation.

    Il vit en Amérique du Sud (régions sud, sud-est et centre-ouest du Brésil,
    Paraguay, nord de l'Argentine, Bolivie).
    Il réside dans les prairies et forêts broussailleuses.

    La longueur du corps est de 120 cm à 130 cm,
    pour une hauteur au garrot de 75 à 90 cm.
    Son poids varie de 20 à 25 kg.
    Sa queue est d'une longueur de 28 à 45 cm.

    Sa longévité est inconnue dans la nature.
    Elle est de 12 à 15 ans en captivité.

    Ses repas sont composés d'environ 50 % de fruits.
    Il complète cela avec des petits rongeurs, des insectes ou des oiseaux.
    Il chasse toujours en solitaire.

    Ils ne forment pas de meute mais vivent en couple, sur un territoire de 30 km².


    Toutes ces photos ont été faites à travers une vitre.

     

    Loup à Crinière (1) - Chrysocyon brachyurus

     

    Loup à Crinière (1) - Chrysocyon brachyurus

     

    Loup à Crinière (1) - Chrysocyon brachyurus

     

    Loup à Crinière (1) - Chrysocyon brachyurus

     

    Loup à Crinière (1) - Chrysocyon brachyurus

     

    Loup à Crinière (1) - Chrysocyon brachyurus

     

    Loup à Crinière (1) - Chrysocyon brachyurus

     

    Loup à Crinière (1) - Chrysocyon brachyurus

    Photos réalisées au Zoo des Sables d'Olonne (85), le Mercredi 15 Mars 2017
    avec le Bridge Sony RX 10 III


    Album :  Loup à Crinière


    23 commentaires

  • Les Gibbons à Favoris Blancs naissent tous de couleur crème.
    Vers l’âge d’un ou deux ans, ils changent de couleur et deviennent noirs.
    Seules les femelles arrivées à maturité sexuelle retrouveront leur couleur crème.

    Les Gibbons sont monogames, c'est-à-dire qu’ils vivent en couple.
    Le couple marque son territoire par des chants réalisés en duo le matin.

    Comme tous les Gibbons, ils n'ont pas de queue.
    Les deux sexes pèsent environ 5.7 kg avec une taille allant de 45 à 63 cm.
    Le Gibbon à Favoris Blancs a pour habitat les forêts humides du Laos, du Vietnam et de Chine.

    Le Gibbon à Favoris Blancs est principalement frugivore.
    Il se nourrit aussi de feuilles, de fleurs et d'insectes.

    La population de Gibbons à Favoris Blancs est en danger critique d’extinction.
    Il bénéficie, dans les zoos, d’un programme européen d’élevage
    afin de permettre à l’espèce de conserver une diversité génétique maximale.


    J'ai été particulièrement touché par ces animaux !
    Leur regard et leur comportement m'ont semblé profondément "humains"...

    J'ai regardé dimanche un documentaire sur les Gibbons.
    Il est très émouvant. Pour celles et ceux qui veulent le voir :

    Chanee Kalaweit - Le messager - Véronique Jannot sur la terre des Gibbons

    Gibbon à Favoris Blancs (1) - Nomascus leucogenys

     

    Gibbon à Favoris Blancs (1) - Nomascus leucogenys

     

    Gibbon à Favoris Blancs (1) - Nomascus leucogenys

     

    Gibbon à Favoris Blancs (1) - Nomascus leucogenys

     

    Gibbon à Favoris Blancs (1) - Nomascus leucogenys

     

    Gibbon à Favoris Blancs (1) - Nomascus leucogenys

     

    Gibbon à Favoris Blancs (1) - Nomascus leucogenys

     

    Gibbon à Favoris Blancs (1) - Nomascus leucogenys

    Photos réalisées au Zoo des Sables d'Olonne (85), le Mercredi 15 Mars 2017
    avec le Bridge Sony RX 10 III


    Pour voir toutes les photos :  Gibbon à Favoris Blancs


    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique